Événements et rencontres

En tant que présidente du groupe d’amitié France-Ukraine de l’Assemblée nationale, j'ai eu l’honneur de conduire une délégation parlementaire en Ukraine du 1er au 7 avril 2018. La délégation était composée des députés Laurence Trastour-Isnart, Bruno Bonnell, Jean-Claude Leclabart, Marc Le Fur, Philippe Michel-Kleisbauer, ainsi que du secrétaire du groupe d’amitié Frédéric Taillet. Durant cette semaine, notre parcours de visite comprenait notamment des déplacements à travers la zone de contact dans le Donbass.

01/04/2018 - 07/04/2018

Une semaine riche pour la délégation parlementaire en Urkaine

De belles rencontres

Cette mission aura été l’occasion d’aller à la rencontre de représentants politiques, de la société civile et de membres de l’Ambassade française en Ukraine. La multiplicité des acteurs avec lesquels nous nous sommes entretenus, tant français qu’ukrainien, nous ont permis d’établir un bilan assez complet de la situation du pays. Au fil de nos réunions avec les représentants du secteur économique, syndical, académique, et du monde de la recherche (Ecole polytechnique de Kiev, Université agricole d’Odessa, Centre UNIT Factory, etc.), nous avons pu constater que malgré de nombreuses difficultés, l’Ukraine est un pays qui a tissé de nombreux partenariats avec la France.

De nombreuses réunions ont été organisées afin que nous puissions nous entretenir avec des producteurs agricoles, des dirigeants de syndicats agroalimentaires, de l’Université agraire d’État Odessa, de la chambre de commerce d’Ukraine, des entreprises du secteur agroalimentaire (Postmen effective digital agency, Unit Factory, Agritel, Malteurop, KMR, etc…).

Grâce à ma connaissance de la langue, j’ai pu m’entretenir directement avec de nombreux civils ukrainiens, en vue d’abord d’identifier les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien, et de les interroger ensuite sur leur approche des liens entre la France et l’Ukraine.

Enfin, nous avons eu l’honneur d’être accueilli par de nombreuses autorités politiques locales, ainsi que le président de la République d’Ukraine, M. Petro Porochenko, et plusieurs membres de son gouvernement. J’ai également pu échanger avec mes homologues de l’assemblée parlementaire ukrainienne, la Verkhovna Rada.

Le fort potentiel du développement de l’Ukraine

Certaines infrastructures ukrainiennes sont dans un piteux état, mais nos entreprises hexagonales participent notamment à la modernisation de plusieurs ports maritimes. En plus de cela des projets pilotes sont actuellement développés pour élaborer des concessions de construction et d’exploitation de routes. Ainsi, les entreprises du génie civil français auraient tout intérêt à prendre une part significative dans l’avenir du développement de l’Ukraine.

Concernant le développement de certains secteurs économique, je parlais plus haut de nos rencontres avec les différents acteurs du secteur agroalimentaire : nous avons pu constater que les agro-technologies françaises intéressent fortement les exploitants ukrainiens. De plus, l’Ukraine est un pays dont le potentiel touristique est conséquent. L’expérience des entreprises françaises dans le domaine touristique pourrait également être un débouché économique conséquent pour nos entreprises, tout en apportant une aide significative et précieuse à l’essor de l’Ukraine.

Vers un renforcement des liens franco-ukrainiens

Les liens franco-ukrainiens ne s’arrêtent pas au secteur économique, nous avons également constaté que dans le secteur de l’éducation, des partenariats se nouent entre les écoles françaises et ukrainiennes. Il me semble nécessaire de les encourager pour renforcer la qualité de nos échanges. A titre d’exemple, l’École Nationale d’Administration est déjà en collaboration avec l'Académie Nationale d'Administration Publique sous la présidence de l'Ukraine. Par ce biais, le système administratif français influence la reconstruction de l’administration en Ukraine. Malgré de nombreuses difficultés et blocages, cette collaboration semble prometteuse. Au-delà, plusieurs programmes éducatifs conjoints entre universités françaises et ukrainiennes offrent la possibilité aux étudiants d'obtenir deux diplômes.

 

Sur un aspect militaire, en raison de sa situation géographique, à la croisée des chemins entre l’Europe, l’Asie et la Russie, l’Ukraine revêt un aspect éminemment stratégique. Comme l’a annoncé le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères lors de la séance du 28 mars 2018 à l’Assemblée nationale, la France a conclu un accord pour la vente d’une cinquantaine d’hélicoptères aux autorités ukrainiennes. Les autorités ukrainiennes souhaitent vivement conclure un nombre plus important d’accords dans le secteur de la sécurité et de la défense.

Un avenir prometteur

Notre délégation a constaté le grand intérêt et la très bonne connaissance de la langue française de la part des représentants ukrainiens. Le développement de la Francophonie va prendre une place croissante en Europe de l’Est. Nous devons donc encourager les ukrainiens à apprendre et parler le français. La culture française n’est pas ignorée des ukrainiens, bien au contraire, comme en témoignent les journées de la francophonie ou encore le Printemps Français qui sont organisés chaque année sur le territoire ukrainien.

PLAN DU SITE

© Copyright Valéria Faure-Muntian